Jour 21: Essaouira

Aujourd’hui, nous sommes partis en bus à Essaouira. C’est un voyage d’environ une heure (le retour a duré un peu plus longtemps car le bus est passé par l’aéroport) dans un bus assez vieux. le temps d’aller ne m’a pas paru long, car j’ai tout le temps parlé avec les voisins du banc derrière (un couple français qui est en camping-car au camping voisin) et devant (un vieux couple français qui a construit une maison près d’Essaouira et y vit pendant la demie-année d’hiver). Le bus ne coûte que 7 Dh par personne (aller simple). D’ailleurs, avant que le bus soit arrivé, une voiture s’est arrêtée près de nous et le conducteur a proposé de nous emmener à Essaouira pour 100 Dh. Heureusement nous savions déjà le prix du bus (au camping, on nous l’a dit).

Essaouira est une ville qui fait partie du patrimoine culturel mondial et la ville et surtout la Médina est vraiment belle. Et il y a aussi pas mal d’endroits où on est presque seul, pendant quelques secondes ou minutes.

Ruelle dans la Médina
Les chats trouvent toujours une place pour se reposer
On voit souvent que c’est une ville d’art
Des pots de plantes assez originaux

Intéressants sont aussi les remparts au bord de la mer, accessibles pour tous.

Partie des remparts, vue vers la ville
Vieux canon, dirigé vers la mer

Mais la mer, comme on peut la voir de cette place-là, est presque plus impressionnante que ces vieux bâtiments. Elle a beaucoup de force:

Quand on regarde ce rocher au milieu de plus près, on peut en voir les effets …
… surtout quand la vague s’en est allée. On voit très bien ce qu’on appelle “une encoche littorale”, en allemand “eine Brandungshohlkehle”. Même deux!

Nous avons mangé au deuxième étage d’un tout petit restaurant. L’étage même n’était pas très haut, peut-être 1m60 et il y n’avait (sauf nous) que des Marocains qui y ont mangé.

Partie du restaurant au 2e étage

En ville, nous avons aussi acheté des fruits que nous ne connaissions pas encore: des figues de barbarie rouge-violets (la couleur, d’ailleurs, reste bien sur les mains…, mais peut être lavée). Ils ont un très bon goût, mais aussi beaucoup de pépines.

Figues de Barbarie

Le vendeur nous a montré comment on arrive à les manger: Il faut faire une coupure autour du fruit au milieu, puis on peut enlever la peau d’une moitié et manger ça.

Voilà comment on les mange.

udo