Jour 20: Oualidia -> Sidi Kaouki Beach

D’abord, le paysage n’est pas spectaculaire, mais néanmoins très beau: Il y a encore plus d’agriculture à voir qu’hier. Vraiment beau!

Paysage entre Oualidia et Safi

Ce qui a été intéressant à Safi (une ville que nous avons seulement traversée), c’est qu’il y a beaucoup de chemins pour vélos. Vraiment bien séparés.

Chemin pour vélos, à côté de la rue, comme une contre-allée

Et aussi pas mal de carosses:

Il paraît que ce n’est pas (spécialement/uniquement) pour les touristes.

A la sortie de la ville (sur la route côtière, vers le sud), il y a, malheureusement, beaucoup d’industrie polluante et puante.

Pas mal d’industrie chimique.

Après quelques kilomètres, c’est, heureusement, fini. Mais après, le paysage n’est pas vraiment beau – mais au sud d’environ 32°30’N, ça devient vraiment très beau, presque spectaculaire. Il y a de belle falaises. Il faut seulement bien faire attention où on va pour photographier, pour ne pas risquer de tomber!


Il ne faudrait pas aller plus loin!

A un moment donné, de belles antennes sont aussi visibles sur la gauche de la route (ce qui me plaît en tant que radio-amateur), mais je n’ai pas fait de photo et je n’en publie plutôt aucun détail ici. Je ne sais pas si c’est une installation civile (p.ex. station radiomaritime côtière) ou peut-être militaire.

Après que nous avons passé un village et une rivière (Oued Tensift), la province d’Essaouira commence. Et la route (qui était déjà un peu mauvaise dans le village) devient vraiment terrible. Des côtés de l’asphalte qui s’effilochent, de gros trous et des passages où on doit bientôt refaire tout l’asphalte!

Juste un exemple de cette route provinciale.
Et encore un autre.

Avec le soleil en face, ce n’est pas toujours facile à rouler. Dans quelques (courtes) parties, on a fait quelque chose, mais en gros, on se trouve sur une route où on ne peut guère faire plus qu’environ 50 km/h en moyenne sans avoir peur des pneus et de la voiture. Cela s’améliore seulement à quelques dizaines de kilomètres devant Essaouira. Enfin, la route nationale qui vient de Marrakech (et qu’on rejoint peu avant Essaouira) est dans un état parfait.

On a passé la ville et ses faubourgs pour aller sur un camping (Camping Kaouki Beach) qui se trouve à “Sidi Kaouki Beach”, un village qui est largement fréquenté par des surfeurs. C’est agréable là, avec un seul inconvénient: Le relais d’électricité clique toujours. J’ai mesuré la tension, et en effet, elle est souvent en-dessous de 175 V, ce qui ne suffit pas pour nos installations dans le camping-car.

La statistique du jour:

Compteur7431 km
Distance aujourd’hui211.3 km
Temps de conduite4:16
Moyenne49 km/h
Consommation7.4 l sur 100 km

udo

2 thoughts on “Jour 20: Oualidia -> Sidi Kaouki Beach

  1. Schönes neues Layout Udo! Schade, jetzt funktioniert der Google translator nicht mehr. Auf den war ich bisher immer angewiesen.
    Kommen jetzt die Updates häufiger? 😉 LG, Jan

    1. Hallo Jan

      Ja, ich versuche, jetzt (seit Samstagabend zuhause) aufzuholen, wofür ich während der Reise meist keine Zeit mehr hatte. Mal schauen, ob es mit den häufigeren Updates gelingt. Die meiste Zeit braucht es, schöne Fotos aus den Tausenden von Bildern herauszusuchen. Schade, dass der Google Translator so nicht mehr so einfach funktioniert. Vielleicht kann ich ein Plugin dafür installieren, mal schauen. Ansonsten gäbe es in deiner Familie ja doch noch jemanden, die Französisch kann, oder? 😉 LG Udo

Leave a Reply to Jan V. Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *