Jour 14: Bin el Ouidane -> Ouled Ftata

Le lendemain, nous avons pu partir juste après midi. Après avoir pris le petit déjeuner en toute tranquilité, nous avons encore évacué notre toilette et pris de l’eau au camping. Puis, nous avons pris la (très belle) route d’Afourer. Celle-ci ne suit pas la vallée, mais elle monte pas mal, jusqu’à environ 1200m. Puis, il y a un beau point de vue, mais ce jour-ci, il y a trop de la brume et on ne voit, malheureusement, pas très loin.

Vue au nord, en direction de Beni-Mellal

Nous sommes ensuite allés jusqu’à Beni-Mellal, où nous avons fait des courses. Lena a dŭ acheter des choses de jardinage pour la préparation de Noël (le Noël russe, c’est du 6 au 7 janvier!), alors nous nous sommes arrêtés vers 14h30 à Bricoma, un marché de bricolage. C’est juste à côté d’un supermarché Marjane et nous y avons aussi fait des courses. Tout cela a duré plus de deux heures et arrivés chez notre camping car au parking, une femme d’un camping car espagnol est venue chez Lena – et alle a parlé aussi du russe. Elle est enseignante de géographie à l’université de Granada et son mari (espagnol) était en train de regarder un match de foot dans un café en face, alors elle avait bcp de temps à parler. Lena lui a proposé un café et après bcp plus qu’une demi-heure, j’ai dŭ les rappeler que nous voulions encore faire un bon bout de notre chemin avant que la nuit tombe.

Après avoir fait le plein à la station service à côté, nous sommes enfin partis à 17h45. Alors, pour accélérer les choses, j’ai pris l’autoroute jusqu’à Oued Zem Ouest. On a payé 38 Dh (3.80 Fr.) pour ces 68 km. Les prix pour ma caravane (classe 2) sont envoron 60% plus chers que pour les petites bagnoles. Mais j’ai épargné bcp de temps: 18h00 à 18h40 pour 68 km, ce qui fait une moyenne de 102 km/h. Et comme ça, la voiture avale beaucoup de gazole. A une telle vitesse, c’est environ 12 à 14 litres sur 100 km. A une vitesse “normale” d’environ 80 km/h, c’est seulement autour de 8 litres sur 100 km.

Peu avant Oued Zem, le soleil s’est couché. Mais nous n’avons pas voulu nous arrêter pour la nuit juste au parking de la sortie de l’autoroute. Alors, nous avons pris la route régionale R401 en direction de Rommani et Rabat. C’est au moins comme ça que cette route se présente dans les cartes. Mais les pierres de kilomètrage ont indiqué que c’était une route nationale. Un peu bizarre. De toute façon, on roulait très, très bien sur cette route. Aussi bien que je ne voulais pas tellement m’arrêter. Mais la nuit est tombée et on devait trouver un endroit où on pouvait la passer sans problèmes. Mais il n’y avait pas de parking tranquille. Quoi faire, alors?

Alors, vers 19h15, nous avons vu une station service de la compagnie espagnole Cepsa près du village Ouled Ftata et nous nous y sommes arrêtés. J’ai demandé au gérant de la station si on piuvait y rester pendant la nuit, et aucun problème. Il y toujours dit “Pas de problème, nous sommes au Maroc.” Il voulait même nous ouvrir encore une sorte de restaurant où on peut cuisiner soi-même, mais nous avons notre cuisine avec nous.

Nous nous sommes garés derrière un grand camion, ainsi nous avions moins de bruit de la route.

Notre parking pour la nuit.

udo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *